Actualité

Hommage à Jean Fulcrand

« L’Education de proximité selon Jean Fulcrand »

Hommage à Jean Fulcrand


Jean Fulcrand est mort vendredi dernier de suites d’une longue maladie.

C’était un membre actif d’Espace Renaissance que Joël Fernandez lui avait fait connaître lors de leurs rencontres au sein du Cercle Mozart. Avec Joël, il a participé à la création de la Commission Cœurs en action de ce Cercle et il m’a accompagné avec son ami Gilles Marie lorsque nous avons élaboré ensemble le projet d’accompagnement scolaire d’Espace Renaissance. Même si la dernière année, il ne pouvait plus participer à nos travaux, il aimait que je l’informe de l’évolution de l’action.


Professeur honoraire des universités, après des recherches en neurosciences et des études comportementales en psychophysiologie et chez le tout petit enfant, Jean s’était engagé comme Professeur en Sciences de l’Éducation et de la Communication à Montpellier.

Tout pédagogue, soucieux de favoriser l’éveil de l’enfant par les apprentissages se doit de lire « Pédagogie, Ergonomie, États de conscience » où avec un recul extraordinaire et une analyse systémique de talent, il resitue les enjeux de l’éducation pour en faire un outil de découverte du corps, de l’âme et de l’esprit.

Dans l’article qu’il a écrit dans notre magazine de 2019, Jean nous propose une profonde réflexion sur l’accompagnement scolaire où il entremêle des verbes comme «solliciter, soutenir, animer, …inculquer des valeurs de respect, de Tolérance, de Paix, de Joie, de Bonheur », le tout « sublimé par l’Amour au sens d’aller vers les plus démunis surtout les enfants pour leur prendre, tenir et serrer la main pour leur montrer une autre voie, celle de la Liberté, de l’Egalité, de la Fraternité, vertus Républicaines essentielles en ces moments de souffrance physique et mentale ».

Ces quelques lignes mettent en avant toutes les valeurs sur lesquelles est fondée l’ensemble des actions que nous menons pour aider l’Enfance.

Personnellement, je remercie Jean, pour ces moments trop brefs que nous avons passés à confronter nos positions respectives et toujours finir par nous dire que nous étions en harmonie sur les fondamentaux. J’appréciais sa gentillesse quand il approfondissait un point de théologie de l’Evangile selon Saint Jean que je n’avais pas suffisamment compris (ah ! la différence entre la Résurrection de Lazare et celle de Jésus que d’ailleurs il ne faut pas appeler Résurrection), sa modestie, toujours à l’écoute de l’autre et son sens de la dérision par des piques toujours bien placées.

Un symbole : Jean est parti le jour de l’arrivée du Printemps, début de la Renaissance de la Nature. En son honneur, la commission d’accompagnement scolaire d’Espace Renaissance se dénommera désormais « L’Education de proximité selon Jean Fulcrand ».


Philippe Valembois